Philomus

Philomus

Désert de solitude

Désert de solitude

 

Là-bas, très loin

Ils restent seuls

seuls dans la mort

Nous, nous rions

Parfois prions

Rarement pleurons

Mais eux, ils meurent

Soudain le soleil se lève

Mène le peuple

Et tous s'unissent

Dans les flammes

alors une fleur éclot

La vie renaît

Un sourire

L'espoir les a sauvés.

 

                                                                               Gray le 9-5-1985 



12/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres