Philomus

Philomus

Miracle

Miracle

 

      Satan

  Tu es là, partout

Je suis seul

J’ai peur

  Dehors il fait froid

Mais là-bas, très loin

  Une bombe éclate

Et moi, je reste las

Caché derrière un mur d’indifférence

Alors que de l’autre côté

  Le sang coule

Moi, je prie, par habitude

  Eux, ils meurent, par habitude

Que faire ?

Mais déjà le printemps est arrivé

  Pourtant dehors tout est gris

  De nombreux nuages épaissis par la fumée

  Filtrent les rares rayons chaleureux

Soudain la lumière

Jaillit des cieux

Et envahit la terre

Telle la source en plein désert

L’espoir renaît

  Des yeux se lèvent

  On se prosterne

  Le drapeau blanc flotte au-dessus du monde

Dieu a sauvé les hommes

 

                          

                                                                                                                  Gray le 20-4-1985



12/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres